En Amérique du mort


Ils jettent le sang dans la mer et dans l'huile
Ils se souillent de leurs insultes éphémères
Que cherchent-ils donc qu'ils ne savent plus voir ?
Que s'acharnent-ils à dépecer encore ?

Ainsi va leur vie
Qu'à la fin elle se vide
Et pour ceux qui payent
De leur chair engloutie
Il reste la vengeance des être entiers
Le recours des chants trop loins
Et la violence des cris d'alarme

Retourneront à leurs viandes
Des squelettes empiétés
Pour détruire sans relâche
Les équivoques des lâches

Armez-vous jusqu'aux dents
Les morts reviennent vous dire
Qu'ils sont encore vivants
Et que bientôt c'est vous

               qui y passerez

                                  

                                             avril 2008