Des êtres enflammés décossent

 
Dans la chambre nue

des amas d'angoisses se trouvent exposés

Elles remontent au temps des enfroches

celui qui tue sans le savoir

au petit feu des folies organisées

dans le doute et l'espoir

 

Les efforts mal placés des encômes d'estalette

meurent-ils à leur tour de ne plus s'exclamer?

Ou rencontrent-ils des esquimaudes

ensoleillées d'été rétaliens?

 

Moi je ne vois plus qu'un seul but

celui des êtres enflammés décossent

dérivés de leurs mains maintenues

des actes pirouliens d'excitement chamboliques

 

avril 2009

 

 

image Vincent Vibrac