Brayage de sang

 

Brayage de sang

Paumes enflammées de nos envies endormies

 

Brayage de sang

Résignations nécessaires avant le départ vers l'histoire

 

Brayage de sang

Métamorphoses succombées de nos désirs irrépressibles

Diversions involontaires des habitudes flétries

Inconnus inespérés du monde éteint

 

Brayage de sang

Intangible désespérance du ralenti psychotistique

 

Brayage de sang

Perte des amitiés fluides

Perte des mécanismes de la raison

 

Brayage de sang

Abandon incontrôlable des relations passées

Chavirement des énergies humaines

 

Brayage de sang

Martelage insensé des dérisions fraternelles

Amalgame trop compliqué de nos efforts incarcérés

 

Brayage de sang

Malaises constitutionnels des rivages explosants

Ritournelles irréparables des humeurs écorchantes

Tollés rébarbatives des odieuses emflammades

 

Brayage de sang

Sauts raidis des avalanches de peurs

Irremplaçables sans espoir des mauvais regards

Excavations immesurables des chaleurs cancéreuses

 

Brayage de sang

Brayage de temps qui bout, de vie qui saigne, de volontés déchiquetées.

 

Brayage de sang

Brayage d'époque qui s'écroule

Brayage de vitesse qui s'encroûte

 

De folie qui sècheresse

De frondeur qui ramène les mêmes câlices d'affaires

qui meurent et meurent

les mêmes câlices d'affaires qui survivent par défaut

les mêmes câlices d'affaires qui resteront là

tant que nous ne serons pas nous-mêmes

à les détruire, petite à petite,

en retrouvant notre élan frontispice,

notre avant-goût de la victoire acharnée,

du combat contre ces monstruosités inéquivoques

qui nous ont fait tellement brayer,

brayer à en mourir.

 

Que la colère nous envahisse de nouveau

Que l'on retrouve son indépendance

  

  31 décembre 2005