Jamais le temps ne pense à moi

Mon espoir de vengeance
sur moi
sur tout
sur tout ce qui est à moi

mon désir de décence
de tout
de tout en moi
qui veut changer de vie

et ma vie qui veut changer tout
et tout vivre pour moi

mon espoir de vengeance
mon cacatoès d'épinette
mon sosie ralenti
des pognées de glace lancées dans l'air des crises

l'offre se termine vendredi
dans mon loyer du dimanche

mon retour
mon excellent retour en forme
chargé de bloc et de blagues
croisé de sentiments férules
et d'excitation macabre

je suis ici maintenant dans ma tente superposée
dans mon atmosphère de candeur et d'attente
enfin perdu dans cette soif de vivre
où j'avale les ecchymoses
pour en faire des sels de plomb
des danses d'exil
et des cœurs de crosse

je me rencontre deux fois par jour
mais jamais le temps ne pense à moi

je m'immisce et je m'excuse
je rentre dans le tas de ferraille
de ferais

je suis dans mes structures
mes habitudes vivantes
avec mes amis mélangés
et mes affaires féroces
je respire enfin
libéré du poids des autres
et je me surprends
quand tu me prends d'aisance

c'est demain la veille
c'est enfin demain la veille

Avril 2014