Les avirons
 

Nous sommes les avirons

plongés dans l’eau bénite de nos calvaires

ramant par nous-mêmes

sans guide et sans dieux

dans l’eau filante qui nous emporte

Nous sommes les avirons qui foncent

parmi les pierres de boue

les éclatements d’orage

les peines perdues

et les alvéoles retrouvés

Dans les tumultes et les audaces
les merci et les je t’aime
nous rabattons nos rêves
dans l’essentiel de nos troupeaux 

Nous sommes les avirons nouveaux

Nous nous moquons de vos arrières

Nous retrouvons nos gueules de bois

 

Nos chants d'or nous éclairent

et nos partages nous protègent

Nous sommes les avirons de neige

Dans nos plongées répétées

nous apprenons la langue des durs

et retrouvons les saillis de nos ancêtres

Nous sommes les avirons qui plongent et plongent

dans les abîmes têtus

les rencontres propices

et les merveilles de nos coeurs engloutis

                
                                            
2006